Accéder au contenu

CONFERENCE EBG “DIGITAL INNOVATION 2017”

Open Innovation et Projets collaboratifs au cœur des Innovations digitales

Grand groupe ou jeune startup, les chemins de l’innovation ne sont pas identiques même si l’objectif reste le même : se différencier en améliorant un service ou un produit, voire en le disruptant.
Les retours d’expérience des sessions du matin sont tous convergents : pour innover, un grand groupe doit surmonter les lourdeurs organisationnelles de sa structure en créant des entités plus agile et indépendante, tandis qu’une startup veille à ne pas trop se disperser en cherchant à structurer sa démarche a minima en toute bonne logique. La rencontre des 2 univers : foisonnement d’idées et de toutes jeunes startups hébergées au sein d’incubateurs, adossée aux moyens financiers et organisationnels (notamment l’accès à l’international) des grands groupes aboutissent à des cocktails de produits et services très innovants et ce avec un « time to market » très réduit.
Le témoignage d’Air France était particulièrement intéressant dans sa démarche. Amel Hammouda, Chief Transformation Officer depuis 10 mois, porte un credo pour son groupe, le « Customer Intimacy » et sa création de valeur innovante consiste à se différencier par le service, laissant ainsi la différenciation par les prix aux startups. En termes d’organisation, les équipes digitales travaillent en mode agile et indépendant et utilisent l’open innovation. L’animation tient également une place importante, deux initiatives ont particulièrement retenu notre attention, le groupe Air France organise un Digital Championship où ceux qu’elle qualifie de rebelles dans l’entreprise ont toute légitimité à participer. Ainsi un employé a proposé la création d’une plateforme de crowdfunding pour financer des projets personnels innovants : 2000 personnes ont participé et 25 projets déposés, 9 ont réussi à se faire financer.
Aussi, avoir un regard neuf pour innover est essentiel, c’est pourquoi des enfants avaient été invités pour une session de créativité. Les initiatives de co-creation sont encouragées et valorisées, toutefois le message est très clair : « Travailler avec le monde extérieur : Oui, Excuber totalement l’innovation : Non », car la culture du groupe, son essence reste une force vive. L’autre session sur l’utilité des incubateurs au service des grands groupes a mis en avant le témoignage du groupe Orange et ses 13 Orange Fabs chargés de développer des business avec les startups.
De cette session, retenons la typologie des incubateurs en 4 catégories, permettant à chaque entreprise de se repérer dans cet écosystème de l’innovation, parfois très nébuleux.

Typologie des incubateurs :
1.- Agilité : Incubateurs tournées vers l’agilité
2.- Disruption : Incubateurs tournés vers de nouveaux business models
3.- Coopération : Incubateurs tournés sur l’ouverture
4.- Culture : Incubateurs tournés vers la culture d’innovation et dotés de programmes d’intra-entrepreneurs

 

« The Digital Benchmark » : un benchmark attendu en avril 2018, pour une connaissance plus fine de l’écosystème digital

Lors de cette journée, a été présentée en avant-première les résultats du Benchmark des Technologies & des Prestataires digitaux, qui sera officiellement lancé à Barcelone les 4 et 5 avril 2018. Ce chantier visait à dresser un panorama de toutes les plateformes pour donner une plus grande granularité de ces outils aux acteurs du marketing digital, notamment en benchmarkant des parcours spécifiques comme le parcours des médias sociaux. Les éditeurs seront scorés également sur le critère d’intégration de ces plateformes. La plateforme « Digital Benchmark » permettra de rechercher et comparer les solutions MarTech.
Site web de la plateforme : http://www.thedigitalbenchmark.com/